- Chefs de Corps 2e Régiment de Hussards - Hussards de la Meurthe - Prince Joseph Marie de Savoie-Carignan

Prince Joseph Marie de Savoie-Carignan

Chef de corps des Hussards de la Meurthe

1815 - 1821

Hongroise

Le Prince de Savoie-Carignan - Chefs de Corps des Hussards de la Meurthe (2° Régiment de Hussards) en tenue de Chef d'Escadrons du 8e Régiment de Hussards
Joseph de Savoie-Carignan en Chef d'Escadrons du 8e Hussards
(voir infra)

Joseph Marie de Savoie-Carignan de Villafranca est né le 30 Octobre 1783 à Paris (Département de la Seine), il est mort le 15 Octobre 1825 in Paris.

Neveu de la Princesse de Lamballe [NDW : dame de cour de Marie-Antoinette massacrée à la prison de la Force en 1792] il émigre avec sa famille et revient en France après l'amnistie de 1802.

Il s'engage en 1803 et, promu capitaine, est affecté comme aide-de-camp de l'Empereur le 21 juillet 1808 et élevé au rang de Baron de l'Empire le 15 août 1809. Il prend part à la Campagne de Russie en 1812 en tant que chef d'escadrons au sein du 8ème Régiment de Hussards et fait partie de "L'Escadron sacré" pendant la retraite.

Le Prince de Savoie-Carignan - Chefs de Corps des Hussards de la Meurthe (2° Régiment de Hussards) en tenue de Chef d'Escadrons du 8e Régiment de Hussards
Joseph de Savoie-Carignan
en Chef d'Escadrons du 8e Hussards
Vente Osenat École Française du début du XIXe siècle «Portrait d'un officier supérieur de Hussards.» Epoque Premier Empire. Huile sur toile à vue ovale (restaurations). 63 x 53 cm. Beau cadre Empire à décor de palmettes, avec cartouche. B.E. Vers 1812. Il s'agit d'un officier supérieur de hussard, du 6ème, 11ème ou 13ème Hussards. Il est officier de la Légion d'honneur. Une des attribution possible est le Colonel du 6ème Hussards en 1812, le Prince Joseph Marie Savoie Carignan, comte de Villafranca (1783-1825). Prince italien, il commande le Régiment de 1812 à 1814
Officier supérieur de Hussards 1er Empire
6e, 11e ou 13e Régiment
pourrait être Josaph de Savoie-Carignan,
chef de corps du 6e Hussards 1812 - 1814

Promu colonel chef de corps du 6ème Régiment de Hussards en 1813, il prend part à la Campagne d'Allemagne de 1813 et de France en 1814. Après l'abdication de l'Empereur, il est nommé colonel-adjoint du Régiment des Hussards du Berry (6ème Régiment de Hussards) le 20 août 1814 et le Roi lui redonne son ancien titre de compte de Villafranca. Il embrasse la cause de l'Empereur pendant les Cent-Jours et prend le commandement du 6ème Régiment de Hussards pendant la Campagne de Belgique. Au cours de cette période il commande les Hussards de la Meurthe ("Nouveau" 2ème Hussards) formé à partir des "débris" du 6ème Hussards 1 qu'il commandait auparavant. Il démissione à la fin de la Seconde Restauration.

Le Prince Joseph Marie de Savoie Carignan a initialement été enterré au cimetière de Chaillot puis transféré en Italie en 1911 dans le Sanctuaire Royal de Notre-Dame des Grâces de Racconigi (à environ 40 km de Turin). Il y repose avec ses parents, le Prince Eugène Ilarion de Savoie-Carignan et la Princesse née Elisabeth Anne Magon de Boisgardin, et son épouse Paule Antoinette de Quélen de la Vauguyon.

le Sanctuaire Royal de Notre-Dame des Graces de Racconigi, sépulture des Princes de Savoie-CarignanPlaque du tombeau des Princes de Savoie-Carignan dans le sanctuaire Royal de Notre-Dame des Graces de Racconigi (Haut de la plaque) : Ici reposent les âmes des Princes de Savoie Carignan Villafranca Plaque du tombeau des Princes de Savoie-Carignan dans le sanctuaire Royal de Notre-Dame des Graces de Racconigi (Centre de la plaque) : Eugène Hilarion  et son épouse Elisabeth Anne Magon de Boisgapin - Joseph Marie - chevalier de Savoie - et son épouse Paule Antoinette de Quélen de la Vauguyon Plaque du tombeau des Princes de Savoie-Carignan dans le sanctuaire Royal de Notre-Dame des Graces de Racconigi (Bas de la plaque) : Furent transféré à Turin depuis le cimetière de Chaillot près de Paris et reposent dans cette église votive depuis 1911
Le Sanctuaire Royal de Notre-Dame des Grâces de Racconigi et les plaques du sanctuaire des Princes de Savoie-Carignan.

1 Les Régiments de Hussards sous la La Deuxième Restauration

(Source : Tanaka world net)

Par Ordonnance du 23 mars 1815, qui n'a pu être appliqué, puis par l'ordonnance du 16 juillet 1815, l'armée est totalement licenciée. L'ordonnance du 3 août 1815 réorganise alors l'armée.

Il ne reste plus que 6 régiments de hussards à 4 escadrons-compagnies. Ils portent alors les noms de province de France : du Jura (1er), de la Meurthe (2e), de la Moselle (3e), du Nord (4e), du Bas-Rhin (5e) et du Haut-Rhin (6e).

Chamborant - Hussard de la Meurthe 1814
Hussard de la Meurthe 1814

Le 13 novembre 1815, le pouvoir en place mélange les unités afin d'éviter d'avoir un esprit de corps trop fort, qui pourrait se relever comme cela a été le cas au début de l'année. Ainsi,

Retour

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2014, tous droits réservés