Colonel Adolphe Pichon-Vendeuil

1921 - 1923

Hongroise

Le Général Pichon-Vendeuil, ancien chef de Corps du 2° Régiment de Hussards
Le général Adolphe Pichon-Vendeuil
Portrait : Capitaine de Vaisseau Vernerey son arrière-petit-fils par alliance

Sources :

Biographie

Etat signalétique et des services COL Pichon-Verneuil
ESS complet cliquez ici

Pierre, Félix, Jean, Adolphe Pichon-Vendeuil est né le 14 août 1970 au Dorat (Haute-Vienne). Il est le fils de Jean, Eugène Pichon-Vendeuil et de Rose, Ferdinande, Alida Loisillier

Quartier Espagne - 9e Régiment de Chasseurs à Cheval à Auch
Quartier Espagne - 9e RCH (Auch)

Son état signalétique et des services (ci-contre) établi au 2ème Régiment de Hussards à Tarbes en 1922, lors de son temps de commandement, le signale comme mesurant 1,67 m, le visage ovale au front large, avec un nez moyen, des yeux gris et des cheveux noirs.

Engagé à Versailles le 24 octobre 1889 pour 3 ans au titre de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, il appartient à la promotion du Dahomey 1889 - 1891, 74e promotion de l'ESM qui prend le nom de promotion du Dahomey afin de commémorer l'expédition menée contre le roi Béhanzin, en 1890.

A sa sortie de Saint-Cyr en 1891, il rejoint le 9ème Régiment de Chasseurs à Cheval, en garnison à Auch (Quartier Espagne) régiment de corps du 17ème Corps d'Armée. Il y sert comme sous-lieutenant (1891), lieutenant (1893) puis capitaine (1907) jusqu'en 1908.

Quartier Dugusclin - 7e Régiment de Hussards à Niort
Quartier Dugusclin - 7e RH (Niort)

Le 8 décembre 1903 il épouse (avec l'autorisation du Général commandant le 17ème Corps d'Armée) Antoinette, Catherine, Suzanne Normand alors domiciliée à Poitiers (Vienne). En 1904 naît leur première fille Antoinette à Poitiers.

Quartier Colbert 16e Régimlent de Chasseurs à Cheval à Beaune
Quartier Colbert 16e RCH (Beaune)

En 1907, toujours capitaine, il est affecté au 7ème Régiment de Hussards, à Niort (Deux-Sèvres), où naît Huguette sa deuxième fille en 1908.

En juin 1910 il est affecté comme capitaine commandant au 16ème Régiment de Chasseurs à Beaune (Côte d'Or) à l'état-major particulier et nommé officier-acheteur au dépot de Remonte d'Aurillac, Cantal, jusqu'en juin 1914, date à laquelle il rejoint le 3ème Régiment de Chasseurs stationné au quartier Gribeauval à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), où il affecté officiellement à la déclaration de guerre, le 2 août 1914. Il entre en campagne avec ce régiment et fait Chevalier de la Légion d'Honneur en juillet 1915, cité simultanément à l'ordre de l'Armée et est nommé Chef d'Escadrons en décembre de la même année.

Croix de chevalier de la Légion d'Honneur - modèle 1870 Croix de Guerre 1914 - 1918 avec palme

Pendant le Grande Guerre, en mars 1916, il est affecté comme adjoint du chef de corps du 408ème Régiment d'Infanterie, régiment appartenant à la 120ème Division d'Infanterie, entièrement décimé dans la région de Verdun et notamment au Fort de Vaux.

L'Historique du 408ème cite son arrivée :

De novembre à décembre 1917, il prend temporairement le commandement du 2ème Bataillon de ce même régiment ; il est cité à l'ordre de la Division en octobre 1916.

Croix de Guerre 1914 - 1918 avec étoile d'argent

Insigne du 38e Régiment d'Infanterie
Insigne du 38e RI (1963)

Après un très court passage de quelques jours à la tête du 2ème Bataillon du 23ème Régiment d'Infanterie qu'il rejoint le 9 décembre 1917, c'est à la tête du 1er Bataillon du 38ème Régiment d'Infanterie, régiment de St Etienne appartenant à la 120ème Division d'Infanterie, qu'il s'illustre à nouveau et est cité à l'ordre de la Brigade à la veille de Noël 1917.

Croix de Guerre 1914 - 1918 avec étoile de bronze

Il est cité à nouveau à l'ordre de la 2ème Armée en mars 1918 :

Croix de Guerre 1914 - 1918 avec palme

Au cours de cette période le Chef d'Escadrons PICHON-VENDEUIL est intoxiqué le 13 mars 1918 par de l'Ypérite dans le secteur d'Avocourt. De même d'ailleurs que tous les autres Régiments de la Division, le 38ème est cité à l'Ordre de l'Armée et le premier parmi eux, il a droit au port de la Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre :

Croix de Guerre 1914 - 1918 avec palme

Il est promu Lieutenant-colonel le 28 juin 1918 et continue à contribuer aux succès de son régiment dont il prend le commandement le 1er septembre 1918.

Croix de Guerre 1914 - 1918 avec étoile de vermeil

Croix de Guerre 1914 - 1918 avec palme

La guerre terminé, il retourne vers son arme d'origine et est nommé le 15 février 1919 au commandement du Dépot de Remonte de Tarbes (Hautes-Pyrénées) qu'il rejoint le 10 mars. En février 1920 il passe au 10ème Régiment de Hussards, Quartier Larrey (actuel quartier du 1er Régiment de Hussards Parachutistes) puis en août 1921 au commandement du 2ème Régiment de Hussards, ci-devant Chamborant, au changement de numéro. Il est promu Colonel le 23 septembre 1921 et prend le commandement à la même date.

Quartier Larrey à Tarbes - 10e puis 2e Régiment de Hussards Quartier Larrey à Tarbes - 10e puis 2e Régiment de Hussards
Charge du 10e RH Quartier Larrey Entrée du Quartier Larrey 2e RH

Le Général Alphonse PICHON-VENDEUIL est décédé décédé le 7 septembre 1962 à Journet (Vienne), à l'âge de 92 ans. Il était officier de la Légion d'Honneur et de La Couronne d'Italie, titulaire de la Croix de Guerre 1914 - 1918 avec 7 citations (4 palmes, 1 étoile de vermeil, une d'argent et une de bronze).

Retour

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2011, tous droits réservés