Heaume de Cavalerie et Hongroise du 2RH

Les Insignes du 2e Régiment de Hussards

Article paru dans Symbole et Traditions et sur le site de l'UNABCC - courtoisie de son auteur Michel Loyauté, ancien du 8e Hussards.
Compléments du Webmaster

«  CHAMBORANT-HOUZARDS »

Insigne 2RH actuel

Le 2ème régiment de hussards, stationné au quartier DE SONIS à Orléans, est dissout le 30 juin 1979. Il est recréé le 1er juillet 1979 à SOURDUN par changement de numéro avec le 9ème Hussards. Il devient ainsi Régiment de Reconnaissance du 3ème corps d’armée.

D’abord équipé d’EBR, il sera doté au début des années 1980 de l’AMX 10 RC qu’il aura d’ailleurs expérimenté. Ses structures seront celles d’un RCLB/CA, 3 escadrons sur AMX 10 RC ,1 escadron anti-char sur VAB HOT, 1 escadron d’instruction et 1 escadron de commandement et services. En 1993 il reverse ses VAB HOT au profit du RICM, pour prendre les VLTT P4 MILAN du 3ème escadron du 8ème hussards dissout.

Un 5ème escadron voit le jour en 1994, avec 12 AMX 10 RC du 5ème chasseurs de Périgueux. En 1996, la dissolution du 3ème corps d’armée, le rattache à la 10ème division blindée, mais cette date marque également une mutation dans son organisation interne il va devenir Régiment Blindé de Recherche du Renseignement. Ses structures ne cesseront de bouger pour se stabiliser en 2002. Elles s’appuient sur 4 escadrons de recherche, 1 escadron de commandement et logistique, 1 escadron de réserve et 1 escadron d’administration et services. Il reversera progressivement ses AMX 10 RC pour être équipé en VBL, motos et divers matériels d’investigation et de recherches du renseignement

Régiment de la Brigade Renseignement depuis 1998, il a une structure et une mission unique dans l’armée. Il est en constante évolution de par sa nouvelle mission qui est la recherche du renseignement dans l’intervalle 20-200 km en avant.

Hongroise sur drap brun-marron du 2e Hussards

Hongroise à fond bure porté sur le béret sous l’insigne

Les insignes du régimentaires

Il existe plusieurs versions d'insigne régimentaire en fonction des divers fabricant ayant fourni des insignes au régiment et des événements ayant jalonné son histoire récente :

Insigne 2°RH 1942 Drago Insigne 2°RH Aremail Insigne 2°RH Drago Insigne 2°RH 250° Anniversaire Delsart Insigne 2°RH Delsart Insigne 2°RH Arthus-Bertrand
Insigne 1942
Drago
Insigne actuel
Aremail
Insigne actuel
Drago
Insigne 250° Anniversaire
Delsart
Insigne actuel
Delsart
Insigne actuel
Arthus-Bertrand
Insigne 2°RH 10° Anniversaire Recherche Humaine Arthus-Bertrand
Insigne 2°RH 10° Anniversaire Recherche Humaine
Arthus-Bertrand

1er Escadron « TEXEL »

En 1795, par un froid glacial, l’Armée du Nord entre en Hollande. Pichegru lance ses hussards, en avant-garde. Un escadron du 8ème s’empare de la flotte Batave prise par les glaces, entre le Helder et les côtes de l’ile du Texel. Le 8ème est dissous en 1815, cet escadron est versé au 2ème Hussards dont le 1erescadron prend Le TEXEL comme nom de tradition.

En 1990 l’escadron fait réaliser son insigne. Ecu hongrois de couleur bleu foncé pour le 1er escadron ayant en son centre un AMX10 RC en franchissement amphibie, un vaisseau pris dans les glaces, Le TEXEL 1795 pour symboliser la tradition .Il est surmonté d’une hongroise sur les couleurs bleu ciel, et bure, couleurs de tradition du 2ème. Insigne produit par DELSART (fig.1). Il existe une version bas argent de chez DELSART.

Suite à son intégration dans la brigade renseignement et à son changement de matériel, un nouvel insigne voit le jour en 2001. Celui-ci est semblable au précédent, le bleu de fond est plus foncé. Un grand duc remplace l’AMX 10 RC symbolisant le renseignement. Insigne produit par Arthus Bertrand (Fig.2).

En 2003, un nouveau modèle voit le jour. C’est la reprise du modèle précédent. D’une taille plus réduite, le fond est devenu noir. [NDW : le fond est bleu marine très foncé.] Il est surmonté du grand duc, brevet de reconnaissance blindée propre au régiment. Il est produit par ARTHUS BERTRAND(Fig.3).

Insigne 1° Escadron époque RBCA Insigne 1° Escadron époque RBRR Insigne 1° Escadron époque RBRR 2°Version
Fig 1 Fig 2 Fig 3

2ème Escadron «  SIDI BRAHIM »

Le 23 septembre 1845, le 2ème escadron appuie le 8ème bataillon de chasseurs. Il se heurte, devant le Marabout de SIDI BRAHIM, à 6000 arabes. Une défense héroïque inflige de lourdes pertes à l’ennemi mais seuls 4 hussards survivront. C’est en raison de ce fait que le 2ème escadron porte ce nom. En 1983, les premiers AMX 10 RC sont versés au 2ème pour l’expérimentation tactique. L’insigne du 2ème escadron est créé en 1988. De forme pentagonal (rappelant le 4ème escadron du 21ème RIMa). On trouve à la base SIDI BRAHIM et un 2 sur fond rouge (couleur de l’escadron), sous un AMX 10 RC, en relief, posé sur un Marabout blanc daté 1845 et surmonté d’une hongroise. Il est bordé d’un trait bleu ciel à gauche et bure à droite (couleurs de tradition du régiment). Il existe des exemplaires ayant une bordure noire au lieu de bure. C’est une erreur

Cet insigne est produit par DELSART (fig.4), il existe en bas argent.

Les années 2000 voient la création d’un nouvel insigne pour symboliser la mission de recherche. Le fond rouge est maintenu. Un grand duc, tient dans ses pattes, le Marabout avec une hongroise et le chiffre 2. Cet ensemble est en relief. A la base, on retrouve SIDI BRAHIM 1845. La bordure est bleu ciel et bure.

L’insigne est produit par ARTHUS BERTRAND (.Fig.5)

Insigne 2° Escadron époque RBCA Insigne 2° Escadron époque RBRR
Fig 4 Fig 5

3ème Escadron « BOIS de l’ARRIERE COUR »

Le 2 juillet 1918, le 3ème escadron reprend le BOIS de l’ARRIERE COUR [NDW : Il "formait compagnie avec le 4ème escadron.] et bloque définitivement l’avancée allemande. Réduit à 30 hommes et commandé par un brigadier, il récupère 2 mitrailleuses et fait 25 prisonniers. Le 3ème escadron porte depuis ce nom fameux. En 1988 le 3ème escadron alors escadron anti-char sur VAB HOT fait réaliser son insigne. Dans un écu de fantaisie à fond vert couleurs de l’escadron. Un missile orné du chiffre [NDW : Missile Hot] 3 vert allant vers la gauche traverse une rondache à bordure rouge sur laquelle est inscrit le nom de l’escadron et 2ème HUSSARDS au bas la croix de guerre 14-18 gagnée par l’escadron. Un sabre courbe traverse l’ensemble, une hongroise et le sigle EAC [NDW : pour Escadron Antichars] complète les données. L’insigne est produit par DELSART (fig.6). Il existe en bas argent.

En 1993 avec le changement de matériel hérité du régiment frère le 8ème hussards [NDW : ou plutôt le régiment des frères ?], un nouvel insigne voit le jour en s’inspirant du premier, et en renversant le missile qui représente un MILAN 2 partant vers la droite et en supprimant EAC. L’insigne est sans marque de fabricant (fig.7).

En 1999 avec les changements de structures l’escadron réalise un nouvel insigne, de forme du précédent avec un grand duc, en relief, tenant une hongroise au sommet la croix de guerre et le chiffre 3 et en bas le nom de l’escadron. L’insigne est produit par ARTHUS BERTRAND (fig.8). Il existe en bas argent.

L'année 2008 voit la création d'un nouvel insigne pour marquer le quatre-vingtdixième anniversaire du combat du BOIS DE l'ARRIERE-COUR en 1918. L'escadron ayant été le premier à tester les structures de recherche du renseignement ,il avait été le premier à changer d'insigne pour inclure un oiseau de nuit . Le capitaine CARRE fait donc réaliser un nouvel insigne chez ARTHUS BERTRAND [NDW : L'insigne a été créé sous le commandement du Capitaine GUINARD en 2007] en conservant la base du type 3 mais en plaçant le GRAND DUC des brevets de renseignement propre au régiment . (fig.8 bis)

En 2005 [NDW : a priori avant] le peloton de recherche nautique qui est au 3ème escadron fait réaliser un insigne métallique et un en tissus, il reprend les hiboux de la recherche ainsi que les brochets et le parachute (les plongeurs sont tous brevetés TAP) le glaive symbolise l’action offensive [NDW : même si les plongeurs sont brevetés "Intervention Offensive", il s'agit pour les plongeurs du 2 d'accéder par cette formation à des techniques de plongée particulière, les patrouilles n'ont pas vocation à faire de "l'intervention", encore moins offensive, mais à renseigner ] Il est produit par ARTHUS BERTRAND et est marqué au dos PRN /2RH (fig.9 et 9bis)

Insigne 3° Escadron époque RBCA (Hot) Insigne 3° Escadron époque RBCA (Milan) Insigne 3° Escadron époque RBRR 1°Version Insigne 3° Escadron époque RBRR 2°Version Insigne Peloton nautique 3 Esc Insigne Peloton nautique 3 Esc (Tissu)
Fig 6 Fig 7 Fig 8 Fig 8 bis Fig 9 Fig 9 bis

4ème Escadron « STOCKEM »

Engagé le 7 août 1914 en Belgique à STOCKEM, le 4ème escadron charge un escadron allemand du 7ème chasseurs de TREVES qui est mis hors de combat en quelques minutes. Le 4ème escadron y a gagné son nom.

L’insigne du 4ème escadron, commandé en octobre 1987, a été livré (1ère livraison) en décembre de la même année. Dessiné par le maréchal des logis B. Borro, aidé par le hussard Montereau, il présente une forme de sabretache à fond bleu ciel couleurs du 4 sur laquelle est posé un AMX 10 RC en relief avec en fond un cavalier chargeant, STOCKEM et 1914 complète le tout .Une hongroise au sommet et le filet de bordure de couleurs bure rappel le régiment.

L’insigne est produit par DELSART (fig.10). Une série de 100 exemplaires en bas argent dont 50 numérotés, a été réalisée.

Avec l’intégration à la brigade renseignement un nouvel insigne voit le jour. Une hongroise d’argent tenu par un hibou en vol et au centre un chiffre 4 bleu ciel. L’insigne est produit par ARTHUS BERTRAND (fig.11)

Insigne 4° Escadron époque RBCA Insigne 4° Escadron époque RBRR
Fig 10 Fig 11

5ème Escadron « LA FERME de CASA-NOVA »

Le 16 avril 1859, durant la bataille de SOLFERINO, les fantassins du général VINOY connaissent une situation difficile face aux autrichiens. Les Chamborants chargent avec succès l’ennemi posté dans le bois de la FERME de CASA-NOVA

En 1997 suite à la création du 5ème escadron en 1996, un insigne voit le jour. [NDW : insigne de 1994 - concours d'insigne régimentaire remporté par le Capitaine Martin RENARD commandant Stockem, les gains ayant servi à faire un pot avec les cadres de l'escadron ! - escadron créé en 1994 premier commandant d'unité Capitaine Tilly]. De forme d’une sabretache avec une hongroise et le chiffre 5 au sommet, au centre sur un fond mauve couleurs de l’escadron [NDW : Les couleurs sont le bleu et le rouge, couleurs réglementaires des 5ème escadrons dans la directive officielle - voir ci-dessous.] une tête de hussards du second empire (souvenir de Solférino) avec la silhouette d’un AMX 10 RC. La bordure pour partie bleu ciel et bure avec le nom de l’escadron. L’insigne est réalisé par ARTHUS BERTRAND (Fig.12).

En 1999 suite à la création des escadrons de réserve et aux changements internes au régiment, un nouvel insigne voit le jour semblable au précédent le fond de l’insigne est jaune couleurs des 5ème escadrons [NDW : couleur attribuée à cette époque aux escadrons de réserve, couleur des escadrons "hors-rang portée jusque quelques années auparavant par les escadon de commandement et logistique - remplacée par le blanc et gris.] et le blindé est supprimé. L’insigne est produit par ARTHUS BERTRAND (Fig.13)

En 2006 l’escadron réalise un nouvel insigne à l’instar des autres escadrons qui ont tous adopté le grand duc (brigade de renseignement). Sur fond de soleil en mémoire de Louis XIV (à l’origine des premiers régiments de hussards), un milan tient dans ses serres une sabretache de couleurs jaune avec la tête de hussard, au sommet la hongroise, avec en son centre, un 5 également jaune. L’insigne est produit par ARTHUS BERTRAND et porte au dos 1849-1994 (fig.14)

Insigne 5° Escadron époque RBCA Insigne 5° Escadron (de réserve) époque RBRR Modèle 1 Insigne 5° Escadron (de réserve) époque RBRR Modèle 2
Fig 12 Fig 13 Fig 14

11ème Escadron « MONTEREAU »

Le 18 février 1814, la brigade de COETLOSQUET composée de jeunes recrues, sachant à peine tenir à cheval, reçoit la mission de s’emparer du pont de MONTEREAU. Le capitaine DUCIS à la tête de 50 hommes prend 2 canons et fait 300 prisonniers. C’est à ce fait d’arme que l’escadron doit son nom.

Dans les années 90, l’escadron d’instruction fait réaliser son insigne. En forme de sabretache avec au sommet une hongroise, l’insigne reprend les armes de CHAMBORANT. Le nom de MONTEREAU est inscrit dans un fond bure. L’insigne est produit par DELSART ((fig.15). Il existe en bas argent.

En 1994 les escadrons d’instruction prennent le non d’Escadron de Défense et d’Instruction. Il faudra attendre 1996 pour le nouvel insigne de l’EDI. Toujours en forme de sabretache avec une hongroise au sommet, il reprend le motif des étendards de l’empire avec le nom de l’escadron. L’insigne est produit par ARTHUS BERTRAND (fig.16), une version luxe est réalisé en 1998 pour le 184ème anniversaire de la bataille de MONTEREAU, il porte au dos 18 février 1814. Il est translucide. Actuellement l’EDI est devenu EAS - Escadron d’Administration et Services et porte le même insigne (fig.16).

[NDW : Chargé de former le personnel pour le recherche et armant notamment le Centre de Formation Délégué Spécialisé (on entend par "délégué" le fait que le centre spécialisé dans la recherche blindée du régiment reçoit délégation de formation par le Centre Etude et d'Enseignement du Renseignement de l'Armée de Terre - CEERAT - de Saumur) l'EAS, sous le commandement du Capitaine Luc de GABORY, fait ajouter à son tour un Grand Duc sur son insigne.]

Insigne 11° Escadron époque RBCA Insigne EDI - EAS époque RBRR Insigne EDI - EAS recherche époque RBRR 2°Version
Fig 15 Fig 16 Fig 16 bis

E.C.S. Escadron de Commandement et Services « ONCQUES NE FAILLIS »

C’est le nom porté par l’ECS puis l’ECL en mémoire de la devise de la famille du marquis de CHAMBORANT, qui a commandé le régiment de 1761 à 1791. Au début des années 90 l’ECS se dote de son insigne une rondache avec une bordure bleue ciel et bure avec l’inscription Escadron de Commandement et Services, CHAMBORANT-HOUZARDS. Sur un fond de couleur jaune (pour l’ECS) est posée, en relief, une hongroise soutenant une banderole avec la devise de l’escadron, sous laquelle se trouve une sabretache bleu ciel et bure avec le chiffre 2. L’insigne est produit par DELSART (fig.17), puis par DRAGO (17 bis), qui a réalisé, également, un modèle en bas argent. Lors d’une livraison en 1990, 4 insignes présentaient une erreur de fabrication. La hongroise et la banderole porte devise se trouvaient inversées.fig.20 bis.

Dans les années 90-94, les ECS prennent le nom d’ECL Escadron de Commandement et Logistique. Un nouvel insigne voit le jour. L’ancien modèle est repris, la couleur de fond devient blanche à gauche et grise à droite. La bordure est toujours bleu ciel et bure. L’insigne est produit par DRAGO (fig.18) avec un tirage prestige en bas argent translucide.

En 2004 la mode du grand duc séduit. [NDW : Il ne s'agit pas d'une mode mais de la manifestation interne du fait que l'ECL participe totalement à la mission de recherche symbolisée par le grand-duc, d'une part parce que c'est cet escadron qui arme le Centre de Traitement et de Diffusion du Renseignement (CTDR) du Régiment mais aussi permet l'engagement des patrouilles de recherche par l'armement des Bases d'Agencement Avancé (BAA), des derniers points de vérification et recomplètement sur la ligne d'engagement des patrouilles ou à la récupération sur la ligne de contact, ainsi qu le soutien dans la profondeur avec les Patrouilles Logistiques d'Intervention. L'insigne a été réalisé sous le commandement du Colonel de Fontenilles et du Capitaine de Badts de Cugnac.] C’est donc un nouvel insigne qui voit le jour Dans les pattes d’un grand duc se trouve une réduction de l’insigne de l’ECL. Ce dernier est produit par ARTHUS BERTRAND (fig.19)

Dans les années 85-86, le trompette-major Conrad fais réaliser un insigne pour la fanfare du régiment. Il représente une sabretache surmontée d’une hongroise, une silhouette d’un trompette à cheval en tenue Empire au galop sur un fond doré, bordé des couleurs du 2ème. Il est réalisé par DELSART (fig.20).

Insigne ECS époque RBCA Delsart Insigne ECS époque RBCA Drago Insigne ECL époque RBCA Drago Insigne ECL époque RBRR Drago Insigne Peloton Conrad (Fanfare) Insigne ECS époque RBCA Drago défaut
Fig 17 Fig 17 bis Fig 18 Fig 19 Fig 20 Fig 20 bis

OPERATIONS EXTERIEURES

En 1990 le capitaine DE Nicola commandant le 4ème escadron qui avait formé un escadron de volontaires pour participer à l’opération « TEMPETE DU DESERT » aura la désillusion de ne pas partir car son personnel était du contingent, malgré les excellents résultats à tous les contrôles opérationnels. Il lui faudra attendre octobre 1991 pour connaître l’aventure pour 4 mois en Guyane en tant que compagnie tournante au sein du 3ème R.E.I.à Kourou.

Un insigne souvenir sera commandé en octobre 1991 et livré en décembre (300 exemplaires). Il sera distribué au personnel de l’escadron le soir de Noël. Dessiné par l’adjudant B.Borro, qui, sur la base de l’insigne de l’escadron, conservera le cavalier sur une carte verte de la Guyane et remplacera l’AMX 10.RC par le toucan, pris dans les armoiries de la ville de kourou. (vu dans un prospectus touristique). L’insigne est produit par DELSART (fig.21). Une série de 50 exemplaires numérotés, en bas argent, a été réalisée pour les officiers, sous-officiers et EVAT.

Insigne 4°Escadron Guyane 1991
Fig 21

Complément: INSIGNE du 7ème DETALAT- Participation du 2°RH

[NDW : Replacé ici par rapport à l'article d'origine pour des raisons de cohérence chronologique des OPEX du 2ème Hussards]

Lors de la FORPRONU en ex-Yougoslavie, le 2ème Régiment de Hussards a fournit plusieurs sections de protection, au profit du Bataillon du Génie de KAKANJ [NDW : Lieutenants Talucier et Cochet notamment.] ainsi qu’au profit du Détachement de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre de SPLIT .Cette dernière se faisait alternativement, pour une durée de 4 mois, avec une section du 152ème RI. [NDW : Premier mandat par le Lieutenant Pieuchot du 2ème escadron] Seul le 7ème mandat du DETALAT fera figurer sur son insigne une petite hongroise rappelant la présence d’une section de hussards.

A SPLIT, le DETALAT 7, sous commandement du 7ème RHC, était aux ordres du lieutenant-colonel Philippe de juin à octobre 1995 à SPLIT L'insigne est réalisé par Balme. (fig.30)

Insigne DETALAT 7 Split 1995
Fig 30

En avril 1998 c’est le 1er escadron du capitaine MEHU qui s’envole pour la Bosnie afin de fournir l’escadron blindé sur AMX 10RC du bataillon français N° 5 cantonné à Rajlovac. L’unité sera sous commandement du 126ème R.I. armant l’essentiel du BATFRA 5 (fig.22). Des personnels du 2ème Hussards seront également présent au sein de l’UCL - Unité de Commandement et Logistique du BATFRA (fig.23)

L’insigne de l’escadron blindé reprend la forme de l’insigne porté en métropole. La carte de la Bosnie, de couleurs bure propre au 2ème Hussards est posée sur les couleurs franco-bosniaque, ainsi que l’étoile de l’OTAN avec le sigle SFOR - SARAJEVO, lieu d’implantation. Le nom de l’escadron et le chiffre 1 ainsi que le fond bleu foncé rappelle le 1er escadron. L’insigne est produit par ARTHUS BERTRAND (fig.24).

Insigne BATFRA 5 Bosnie Insigne UCL BATFRA Bosnie Insigne Escadron blindé Texel BATFRA 5 Bosnie
Fig 22 Fig 23 Fig 24

Depuis son passage aux structures de régiment blindé de recherche du renseignement, le 2ème Régiment de Hussards est présent sur tous les théâtres d’opérations. Mais le volume de personnel engagé n’a plus la valeur d’un escadron. Ce sont des détachements à volume variable en fonction des besoins. Les insignes opérations se font un peu plus rares.

Et pourtant, engagés cette fois en VBL uniquement, utilisant aussi d’autres véhicules leur permettant de mieux se mêler à l’environnement de la force, parfois déposés ou extraits en hélicoptère pour atteindre des zones particulièrement inaccessibles, ou vivant insérés dans la population au sein des localités, c’est finalement au sein de l’Intelligence Surveillance and Reconnaissance Unit (ISR) de la Task Force multinationale Sud-Est (insigne ci-dessous fig. 24 bis), unité multinationale stationnée à Mostar-Ortijes, que les derniers détachements constituant le Long Range Armoured Platoon du Groupement tactique multinational Sud-Est termineront leur mission sur ce théâtre.

Au fur et à mesure des relèves, ce sont 20 modules qui se sont succédés tous les 4 mois sans interruption sur ce territoire au sein de la force de sécurité jusqu’en janvier 2005, sur plus de sept ans. C’est au cours du dernier mandat que le régiment a eu la tristesse de perdre en opération l’un des siens, pour la première fois depuis de nombreuses années : le Hussard radiographiste de 1ère classe Sébastien Fouquet, décédé le 18 septembre 2004 lors d’un accident de véhicule P4 sur la route entre Rastelica et Tarcin.

Insigne ISR de la SFOR
Fig 24 bis

De même, le Détachement de Recherche Profonde N°17 qui a opéré au Kosovo de octobre 2004 à janvier 2005, fera réaliser un insigne de la forme du Kosovo, bleu céleste, avec un grand duc tenant l’étoile de l’OTAN dans ses pattes les sigles 2ème RH et DRP XVII indiquant le mandat et l’unité. (fig. 25) Insigne produit par SHELI dont 100 numérotés.

Insigne DRP KOSOVO XVIIe Mandat
Fig 25

Un détachement du 4ème escadron est engagé [NDW : sous le commandement du Capitaine Jean-Hilaire MILLET-TAUNAY] lors du 9ème mandat de l’opération LICORNE en Côte d’Ivoire, de juin à septembre 2005. Un insigne de fabrication locale en argent est édité à 57 exemplaires. Il reprend l’insigne du 4ème escadron. (Fig.26)

Insigne DRP LICORNE 9 - 4°Escadron
Fig 26

Lors de l'engagement des forces françaises au Liban pour l'opération DAMAN au sein de la FINUL 2 à l'été 2006, le régiment est engagé avec un Détachement de Recherche Profonde sous les ordres du 2èmeescadron aux ordres du Capitaine Hubert BRUMEL-JOUAN. Le détachement est inséré au sein l'Intelligence Surveillance & Reconnaissance Unit composée de divers détachements de la Brigade de Renseignement. Insigne de fabrication locale libanaise.

Insigne ISR Liban
Fig 26 bis

Lors de la réorganisation des forces au Kosovo en 2005, les unités se réorganisent pour préparer la transition des structures en brigades multinationales vers une structure en "task-forces", structures plus réduites repliées sur les implantations militaires principales. La Brigade Multinationale Nord Est (sous commandement français) transforme le Sous Groupement Renseignement (SGR) en Intelligence & Surveillance Unit (ISR) structure plus compréhensible en milieu multinational. Cette réorganisation voit notamment au cours des divers mandats qui se succèdent après le printemps 2005 la fermeture des "villas" implantées des deux côtés de l'Ibar et l'incorporation d'un peloton de reconnaissance luxembourgeois (en 2006), autrefois inséré au sein de la compagnie belge du BATFRA, les belges ayant retiré leurs troupes. C'est ce peloton qui est représenté sur l'insigne du Mandat XXIV de l'ISR (mandat de février à juin 2007) par le lion luxembourgeois (cf. Insigne de bras des forces luxembourgeoises ci-dessous). Les pelotons luxembourgeois effectuent d'ailleurs la phase finale de leur préparation opérationnelle au sein du 2ème Hussard, l'EMAT ayant délégué à ce dernier la préparation mise au point par le Régiment sous le commandement du Colonel RENARD et du Lieutenant-colonel Gaston REINIG commandant le Centre Militaire luxembourgeois (depuis devenu général et CEMA de ce pays). Le peloton effectue avec ses moyens une quinzaine de jours d'instruction, dont un exercice en terrain libre, pour travailler les savoir-faire et procédures nécessaires à une bonne coopération sur le théâtre. Insigne de fabrication SHELI.

Insigne ISR Kosovo Mandat XXIV Insigne bras forces armées luxembourgeoises
Fig 26 ter Insigne de bras des Forces Armées Luxembourgeoises

DIVERS

Autocollants véhicules 2èmeHussards

Autocollant véhicules 2° Hussards
Sur tous les véhicules à l'époque du RBCA, depuis le RBRR n'est plus utilisé (discrétion oblige)

Pins du 2èmeHussards

Pins 2° Hussards
Réalisation Arthus-Bertrand

Broche des épouses

Suivant la tradition de la cavalerie, le régiment mettra à la disposition des épouses des officiers, une broche qui leur est remise au moment du départ du régiment.[NDW : Cette broche a été créee comme le bouton de tradition sous le commandement du Colonel Jean-Michel Martin.] La broche représente une hongroise d’argent avec le chiffre 2 au centre. Elle est sans marque, mais réalisée par BALME - SAUMUR. (fig.27)

Broche épouses 2° Hussards
Fig 27

Insigne des Patrouilles de Recherche Profonde

L’insigne, en tissu, basse visibilité destiné aux membres des patrouilles de recherche, représente une tête de grand duc avec au sommet, dans un triangle foncé, les lettres PRP et une étoile et en bas 2ème RH. Cet insigne a été créé en 2005 à l’initiative du colonel de FONTENILLES pour valoriser le personnel en patrouille et dessiné par le Major PALOSSE. (Fig.28)

Insigne tissu des PRP
Fig 27

Brevets du 2èmeHussards

Brevet générique RBRR Brevet observateur PRP Brevet adjoint de patrouille PRP Brevet chef de patrouille PRP
Brevet "générique" attribué à l'ensemble du Régiment
Sans attribut broché
non homologué et plus attribué
Brevet d'observateur en patrouille de recherche profonde
Etoile de bronze
Brevet d'adjoint de patrouille de recherche profonde
Etoile d'Argent
Brevet de chef de patrouille de recherche profonde
Etoile d'or
Brevet transmetteur (PRP ou CTDR) Brevet adjoint de station TRS Brevet chef de station TRS Brevet Détachement de Liaison
Brevet de transmetteur
(Patrouille ou CDTR)
Etoile et foudres bronze
Brevet adjoint de station transmission
Etoile et foudres argent
Brevet chef de station transmission
Etoile et foudres or
Brevet détachement de liaison
Etoile bleu nuit
Non homologué
Brevet de chef de détachement de liaison RBRR Brevet d'Honneur
Brevet chef de détachement de liaison
Etoiles bleu nuit
Non homologué et plus attribué
Brevet d'Honneur1
Non homologué et plus attribué

1 NDW : Les brevets d'Honneur étaient destiné à être offerts à des autorités proches du Régiment. Il existe même un brevet d'honneur en métal doré dont un très petit nombre ont été offert au tout début de la diffusion de ces brevets

Retour

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2008, tous droits réservés