L'Escadron de Commandement et de Logistique

"ONCQUES NE FAILLIS"

Insigne de l'Escadron de Commandement et de Logistique du 2 RH

Mission Organisation

Opérateur sur système Granite

L'Escadron de Commandement et de Logistique est l'unité de soutien en opérations du 2e Régiment de Hussards. A ce titre, il regroupe en temps de crise tous les moyens permettant à l'état-major de mettre en oeuvre les patrouilles de recherche profonde et d'assurer leur soutien avant leur franchissement de la ligne des contacts, pendant l'opération et lors de leur exfiltration et remise en condition.

A ce titre, l'Escadron de commandement et de logistique de 2e Hussards est unique en son genre par les moyens qu'il met en oeuvre et de par les spécificités du soutien dans la profondeur d'un dispositif en plein coeur de celui de l'adversaire

L'Escadron "Oncques ne faillis", arme les moyens de commandement du Régiment (un Centre de Traitement et de Diffusion du Renseignement - CTDR ou un PC de Bataillon Renseignement Multicapteurs - BRM) grâce aux moyens qu'il met en place dans le domaine des transmissions et du traitement de l'information. Le peloton Transmissions, renforcé des moyens de traitement de l'information, armés en temps de paix par l'Escadron d'Administration et de Soutien, en charge de former le personnel sur ces systèmes. La gestion des fréquences et des liaisons avec chacune des patrouilles de recherche Transmissions de Données (TD) ou en graphie pour la remontée de l'information et la synthèse de cette dernière au travers du système GRANITE armant le centre de commandement ou le PC du Bataillon est au coeur du système de recherche 2e Hussards.

Un Hussard prend soin de son VBL

Dans le domaine du soutien, l'Escadron de Commandement et de Logistique regroupe tous les moyens permettant de de mettre en oeuvre les patrouilles dans les meilleures condition, de les soutenir le mieux possible en cours d'action malgré les difficultés liées à la "profondeur" et de les remettre en conditions (pour éventuellement les réengager). A ce titre, il appuie la mise en place "stratégique" des patrouilles puis arme la Base d'Agencement Avancée (BAA), située au plus près de la ligne d'engagement des patrouilles, dans laquelle les patrouilles préparent leurs missions et sont contrôlées sur tous les aspects liés à leur mission dans la profondeur d'un dispositif dans lequel il sera difficile de leur apporter un soutien "nominal".

Sur la BAA, tout est vérifié : l'état des personnel et du matériel afin que le moins de soucis matériels possibles ne soient susceptibles de perturber une mission déjà suffisamanet complexe en soit. Les BAA armés par l'ECL ressemblent ainsi à un véritable "stand de formule 1" où équipiers des patrouilles, "montures" (VBL) ou moyens de transmission divers sont pris en compte : vérification des véhicules par les mécaniciens, des transmissions par l'atelier Trans, du personnel par le toubib et son équipe, sans oublier un véritable "soutien de l'homme" destiné à offrir aux équipiers qui seront à la dure pendant les 10 à 12 jours de leur mission. Pendant cette phase où les patrouilles préparent et répètent leur mission sous contrôle étroit du Bureau Renseignement Opérations (chaque patrouille subit un Wargaming de sa mission extrêmement serré au cours duquel tous les aspects pratiques et tactiques sont vérifiés par un officier), elles sont aux petits soins et chaque personnel de l'ECL met un point d'honneur à assurer du mieux possible cette mission "moins noble" mais essentielle. Confiant dans ce soutien remarquable et très particulier assuré par son camarade, l'équipier de recherche s'engage plus serein en territoire adverse.

L'esprit Chamborant est fait de cette communion entre le soutien qui met un véritable point d'honneur à voir des patrouilles s'engager au meilleur de leur potentiel logistique, tout comme les transmetteurs aux deux extrémités ont un véritable "culte de la liaison" et trouvent dans ce contact froid toute la raison d'être de leur métier.

Une PLI sort un VBL d'un mauvais pas

Les Patrouilles Légères d'Intervention

Pour le soutien dans la profondeur, une fois la manoeuvre au delà de la ligne des contacts entamée, le Régiment continue à soutenir ses Patrouilles de Recherche Profonde d'une façon très particulière et unique. L'Escadron de Commandement et de Logistique arme pour ce faire des Patrouilles Légères et d'Intervention (PLI). Composées de deux VBL spécialement équipés, armées par des spécialistes du soutien mécanique, des transmissions, mais aussi par un auxiliaire sanitaire ou un infirmier, ces PLI s'infiltrent derrière les patrouilles de recherche et, à partir d'une position centrale sont capables selon des procédures très particulière d'apporter leur soutien à leurs camarades en difficulté : treuil, roue de secours (qu'il sont les seuls à détenir), pièces de rechange soigneusement choisie parmi celles les plus suceptibles de flancher, bien que le VBL soit excessivement fiable, matériel de transmission allant d'un cable de rechange à des sous-ensembles complets, la PLI est "l'ange gardien". Ce soutien particulier exige que les équipiers soient formés aux mêmes techniques d'infiltration, de camouflage, de transmission, et même d'observation car ils sont susceptibles d'observer également. Les équipiers de PLI suivent donc le même stage de formation que leurs camarades au Centre de Formation délégué Spécialisé du Régiment, ce qui leur apporte en plus de la technique une meilleure connaissance, une cohésion et une camaraderie avec leur camarades des escadrons de recherche dont le "système d'hommes" qu'est le 2e Hussards se trouve encore renforcé. Moins nombreux pour pouvoir emporter davantage, en charge de plusieurs patrouilles dans leur secteur dont elles ne connaissent pas les positions mais sur lesquelles elles interviendront sur ordre du Centre de Traitement et Diffusion du Renseignement, les équipiers des patrouilles de recherche ont une grande responsabilité sur leurs épaules.

Un trompette de Chamborant et le souba aux Invalides

Les Patrouilles de Sécurité et d'Intervention

Enfin, l'Escadron de Commandement et de Logistique c'est aussi un Peloton de Sécurité et d'Intervention (PSI) chargé d'assurer les missions en arrière de la ligne d'engagement pour appuyer la mise en place des patrouilles ou leur débouché dans des zones difficiles, les recueillir lors de l'exflitration, protéger le Centre de Traitement et de Diffusion du Renseignement, la Base d'Agencement Avancée ou des éléments logistiques armés par leur escadron.

La particularité de ce peloton équipé de VBL 12,7 est qu'il est armé par la fanfare du Régiment. Les Hussards de la fanfare sont avant tout des soldats qui participent aux missions du Régiment. Ils ont d'ailleurs été déployés en Nouvelle-Calédonie à l'été 2006 en Section Proterre sous les ordres de leur chef de fanfare en tant que chef de peloton et son fiers de cette double-qualification leur permettant d'être au coeur de Chamborant "à la guerre comme à la parade".

La fanfare de Chamborant possède un site internet qui vous donnera un meilleur aperçu de ses nombreuses activités, au Régiment et en dehors, où elle participe à de nombreuses prestations civiles et militaires et contribue ainsi grandement, dans son domaine, à faire rayonner le nom de Chamborant. Lors du transfert de Sourdun à Haguenau la fanfare a perdu nombre de ses membres, elle revit depuis peu grâce aux nombreux efforts de tous et au "terrain musical" favorable de la terre d'Alsace. Une page spécifique lui est consacrées sur ce site, elle possède également une page facebook.


Accédez à la page facebook de la fanfare

Les commandants d'unité d'Oncques ne faillis

...1952...
...
... 1965 ?
1967- ?
...
1989-1991
1991-1994
1994-1996(?)
1996-1998(?)
CNE LAEMELE
...
CNE MICHEL
CNE GIRAUD
CNE ...
CNE Etienne DEPARIS
CNE Michel BLONDY
CNE DESCHAMPS
CNE RENARD
1998-2000
2000-2002
2002-2004
2004-2006
2006-2008
2008-2010
2010-2012
2012-

CNE HERMANN
CNE BROUILLET
CNE Bernard VIGIER
CNE Olivier de BADTS de CUGNAC
CNE Remy SONGEUR
CNE Xavier-Alexandre SCALBERT
CNE Sébastien GIORDANO
CNE Jérôme COUSSON

Le webmaster a pour l'instant établi cette liste selon les souvenirs de ses deux séjours à Chamborant, toute contribution même partielle des anciens d'Orléans ou de Sourdun sera la bienvenue, contactez le par mail, merci.

Ecoutez la Giordano
Marche composée par l'Adjudant-chef Mouchot

Historique du nom de tradition

Tout comme notre fanfare et sa tenue Empire sont le lien avec avec notre glorieux passé, l'Escadron de Commandement et de Logistique garde précieusement la devise de la famille du Marquis de Chamborant comme nom de tradition :

Oncques ne faillis

Les armes de la famille de Chamborant

D'or au lion de sable, armé et lampassé de gueules.

NB : Comme souvent en vieux français, l'orthographe varie, celle des armoiries ("-it") parait néanmoins plus cohérente, nous avons conservé celle de l'insigne

Retour

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2008, tous droits réservés