L'Escadron d'Administration et de Soutien

"MONTEREAU"

Insigne de l'Escadron d'Administration et de Soutien - Montereau - du 2e Régiment de Hussards
Insigne de l'EAS

Mission Organisation

Le soutien

L'Escadron d'Administration et de Soutien (EAS) est l'unité de soutien au quartier du 2e Régiment de Hussards. A ce titre, il dispose de tous les moyens permettant de mettre en oeuvre les services tels que l'Ordinaire et le Mess, le Foyer, le Magasin du Corps et le Service de Santé ou des directions comme la Direction des Ressources Humaines (DRH) avec ses différentes cellules plus particulièrement dédiées au recrutement, à la reconversion, au soutien social et des familles. Certains de ces moyens sont détachés pour renforcer l'Escadron de Commandement et de Logistique en opérations (cuisiniers, personnel de santé ...), l'EAS armant alors la base arrière du Régiment. Les métiers exercés au sein de l'EAS sont très nombreux et variés : cuisinier, magasinier, coiffeur, maître-chien, barman, secrétaire, peintre, maçon, plombier, menuisier, secouriste, serveur , ... et contribuent tous à une vie harmonieuse du Régiment pour lui permettre de remplir sa mission opérationnelle.

Les divers métiers de l'EAS en soutien du coeur de métier du régiment
Les divers métiers de l'EAS en soutien du coeur de métier du régiment

La Formation

Jeune Hussard en Formation Générale Initiale - FGI

L'autre volet essentiel de la mission de "Montereau", consiste à former le personnel de Chamborant, qu'il s'agisse de la formation initiale des jeunes hussards depuis leur arrivée au Régiment ou par la suite lors des diverses étapes de leur formation. A ce titre, il est l'héritier direct du 11e Escadron, autrefois chargé de cette mission pour les jeunes appelés du contingent. C'est au sein de l'EAS que les jeunes recrues trouvent leur première famille militaire, suivis par un encadrement sélectionné qui les accompagne pendant les semaines essentielles de leur formation mais aussi de leur éducation.

En arrivant au Régiment les jeunes recrues suivent d'abord une Formation Générale Individuelle (FGI) qui leur enseigne les rudiments de la vie militaire, de la vie en communauté pour commencer, et leur apporte instruction de base et éducation militaire. C'est à la fin de cette formation longue de plusieurs semaines, souvent prolongée par le passagedes permis de conduire, que, reconnus aptes à entrer dans la famlle Chamborant, et plus largement dans celle de l'Armée de Terre, ils reçoivent leurs képis et sont présentés à l'Etendard, en présence de leurs proches dans un lieu toujours soigneusement choisi pour mettre en exergue la lignée qu'ils forment avec leurs anciens des siècles passés, entretenir le Devoir de mémoire et le lien Armée-Nation. Cette cérémonie, particulièrement importante marque leur véritable entrée dans la famille Chamborant et plus largement, la fin de la première étape d'un parcours souvent long entre l'entrée dans un centre de recrutement, la constitution du dossier et la sélection, avant d'atteindre leur but. La fierté des familles présente, après avoir effectué bien souvent un déplacement de plusieurs jours et de plusieurs centaines de kilomètres pour accompagner dans ce moment important leur fils ou leur fille se ressent et marque l'esprit des jeunes hussards, comme elle fait sentir à l'encadrement la confiance mise en eux.

Un Hussard en FSI apprend à se servir du système PIRAT

Viennent ensuite les Formations de Spécialités Individuelles (FSI), correspondant au "métier" spécifique pour lequel le jeune hussard a été recruté et qu'il a choisi (observateur, radiographiste, secrétaire, cuisinier, etc. ...). Certaines de ces formations sont assurées en dehors du Régiment, notamment lorsqu'elles sont transverses et exercées dans de nombreuses des unités, c'est le cas de la FSI "admin" des futurs secrétaires, assurée à l'échelon de la Région Terre Ile de France dont dépend le Régiment territorialement, voire en interarmées. D'autres formations à effectifs réduits sont assurées dans des formations ou des centres particuliers ou regroupent en un même lieu, parfois à tour de rôle pour des unités dépendant d'un même commandement, des formations pour des effectifs réduits (maître-chien par exemple). Montereau assure ses formation avec son encadrement propre ou avec le concours d'autres escadron détachant du personnel en renfort ou assurant pour certain la formation de ses propres spécialistes, notamment l'Escadron de Commandement et de Logistique (ECL) qui assure la formation de tous les radiographistes du Régiment (FSI Radiographistes) au sein du Bureau Télécommunications Systèmes d'Information (BTSI).

Le Centre de Formation Délégué Spécialisé

Insigne du CEERAT

La particularité d'un régiment unique en son genre comme le 2e< Régiment de Hussards est qu'il est le seul à détenir les savoir-faire spécifiques à son métier de la recherche blindée profonde. Il doit donc assurer pour ce faire, outre les formation générales (FGI et Formation Générale Elémentaires pur les futurs brigadiers et brigadiers-chefs), toutes les formations de spécialité, non seulement initiales du personnel militaire du rang évoquées ci-dessus, mais aussi les formations de spécialité élémentaires (FSE) de ces même militaires du rang et toutes les formations de cadres du jeune sous-officier sortant d'école ou brigadier-chef ancien adjoint de patrouille à la formation de chef de patrouille du lieutenant arrivant d'école d'application ou du sous-officier au moment de son passage au niveau supérieur et jusqu'aux capitaines commandant lors de la phase finale de leur cours des capitaines. Il arme pour ce faire le Centre de Formation Délégué Spécialisé du Régiment, un organisme interne ayant reçu délégation du Centre d'Enseignement et d'Etudes du Renseignement de l'Armée de Terre (CEERAT) de Saumur.

Les commandants d'unité de Montereau

Escadron créé le 27 juillet 1982, sous l'appelation initiale de 11e Escadron

1982-?
...
1983(?)-1985 (?)
...
1989-1991
1991-1993
1993-1995
1995-1997
CNE Jean-Yves GUEGUEN
CNE ...
CNE de CAMMAS
CNE ...
CNE Alain CAZAJOUS
CNE Pierre NIOLET
CNE Hervé DUNOYER
CNE Claude HERDALOT
1997-1999
1999-2000
2000-2002
2002-2004
2004-2006
2006-2008
2008-2010
2010-2010
CNE Jean-Bernard BESSON
CNE Bertrand MARQUET
CNE Marc MOREL de LA POMARÈDE
CNE Dany PITH
CNE Alain FREY
CNE Luc LE TAILLANDIER de GABORY
CNE LE MARECHAL
CNE FAUVE

Escadron dissous dans le cadre de la mise en place du soutien Interarmées au 1er janvier 2011

Escadron recréé en juin 2017 par transformation du Centre de Formation Délégué du Régiment sous le n°9

Renaissance de Montereau, le 9e Escadron

Insigne du 9e Escadron - Montereau - du 2e Régiment de Hussards
Le nouvel insigne du 9e Escadron

Création du 9e Escadron du 2e Régiment de Hussards - Montereau - le 6 juillet 2017 Remise du fanion par le Lieutenant-colonel Brumel-Jouan, chef de corps

Le jeudi 06 juillet 2017, le lieutenant-colonel Brumel Jouan, chef de corps depuis quelques jours, a remis le fanion de l'escadron "Montereau" nouvellement recréé sous le numéro 9 au capitaine Franck C.

Dans la lignée de ce que faisait l'EAS au sein du Centre de Formation Délégué Spécialisé (voir ci-dessus) et anciennement l'Escadron de Base et d'Instruction (EBI) et le 11ème Escadron, le 9e Escadron regroupe en son sein toutes les éléments assurant l'instruction spécialisées du régiment (le CFD en lui même, les cellules tirs, santé (SAN), sport, combat, etc.)

L'insigne s'inspire d'un ancien insigne du 9e Hussards dont Chamborant a pris la place dans l'ordre de bataille et à Sourdun en 1979

Insigne du 9e Régiment de Hussards époque Algérie Insigne du 9e Régiment de Hussards ^poque Algérie Insigne du 9e Régiment de Hussards ^poque Algérie
Insignes du 9e Régiment de Hussards

Historique du nom de tradition

En charge, dans la lignée du 11e Escadron dont il est l'héritier direct, l'Escadron d'Administration et de Soutien porte comme nom tradition celui d'un combat où le 2e Hussards s'est particulièrement illustré par sa fidelité à l'Empereur dans les derniers instants de l'Empire, mais surtout un combat dans lequel ses toutes jeunes recrues, les "Marie-Louise", à peine instruites ont démontré avec brio que "la valeur n'attend pas le nombre des années" : la bataille de Montereau qui s'est de plus déroulée à quelques dizaines de kilomètres de sa garnison actuelle, Sourdun.

La Bataille de Montereau 1814
La Bataille de Montereau 1814

Le 18 février, à Montereau, les « Marie-Louise » qui venaient d’être versés au 2e Hussards du Capitaine Ducis, qui tiennent à peine en selle, chargent comme leurs aînés, bousculent les Wurtembergeois et s’emparent des canons aux cris enthousiastes de : Vive l'’Empereur ! . Le capitaine Ducis, blessé d’un coup de feu au bras fut cité à l’ordre de l’armée avec la mention suivante :  à la tête de cinquante hussards, chargea, prit deux pièces de canon à l’ennemi et fut un très grand nombre de prisonniers  : 3 autres officiers furent blessés.
C’est à ce fait d’armes que l’Escadron d’Administration et de Soutien du 2e Hussards, en charge de la formation des jeunes recrues et en souvenir de ce fait d’armes des « Marie-Louise » de l’époque, doit son nom.

Edito du chef de corps à l'occasion de la dissolution

Edito chef de corps 2° Hussards - Adieux à Montereau
Edito chef de corps 2° Hussards -Adieux à Montereau

Retour

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2008, tous droits réservés