Théâtres d'Opérations Extérieurs

Textes extraits du livre 2e Régiment de Hussards

Equipe du 2e Régiment de Hussards Dépose Puma en Bosnie

Les premiers éléments du 2e RH sont arrivés en ex-Yougoslavie dès avril 1998 au tout début de sa professionnalisation. Alors équipés de blindés AMX 10 RC et faisant partie du bataillon français stationné à Sarajevo, ils réalisaient des missions de reconnaissance dans toute la zone de responsabilité.

Insigne 2e Régiment de Hussards Escadron du Texel en Bosnie

C’est sur ce même territoire des Balkans que le régiment avait effectué ses premières opérations extérieures, au début des années 90, alors que le régiment blindé de corps d’armée qu’il était avait engagé des unités d’appelés volontaires service long comme unité de protection du détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) à Split sur la côte Dalmate tout d’abord, puis au sein de la section de protection du bataillon du génie, à Kakanj près de Sarajevo.

Insigne du DETALAT 7 Split

Dès le mois de juillet 1998, le nouveau concept du régiment blindé de recherche du renseignement tout juste validé par le chef d’état-major de l’armée de Terre, au moment même où il rejoint la brigade de renseignement, la mission de l’unité présente en Bosnie évoluait. La composante du 2e Hussards prenait le nom de détachement de recherche blindée au sein de la division « Salamandre ». Constitué d’un détachement de liaison et de mise en œuvre (DLMO) renforcé, d’un élément de soutien technique et de trois patrouilles de recherche profonde insérés au sein de la Brigade multinationale Sud-Est, le 2e Hussards s’engage donc pour la première fois dans sa mission de recherche du renseignement dans une région qu’il connaît déjà bien.

2e Régiment de Hussards Bosnie Entraînement tir en véhicule

Insigne de manche Division Salamandre

Insigne de manche Division Salamandre

Initialement rattachés au Centre de coordination du renseignement, s’adaptant à la conjoncture, aux évolutions d’organisation de la SFOR puis de l’EUFOR, affinant et variant leurs modes d’action, combinant et alternant les modes ouvert et furtif, dans des conditions climatiques et de terrain souvent difficiles, les Chamborant vont se tailler peu à peu leur place au sein des forces françaises et multinationales en véritables professionnels de la recherche humaine.

Engagés en VBL, utilisant aussi d’autres véhicules leur permettant de mieux se mêler à l’environnement de la force, parfois déposés ou extraits en hélicoptère pour atteindre des zones particulièrement inaccessibles, ou vivant insérés dans la population au sein des localités, c’est finalement au sein de l’Intelligence Surveillance and Reconnaissance Unit (ISR) de la Task Force multinationale Sud-Est, unité multinationale stationnée à Mostar-Ortijes, que les derniers détachements constituant le Long Range Armoured Platoon du Groupement tactique multinational Sud-Est termineront leur mission sur ce théâtre.

Au fur et à mesure des relèves, ce sont 20 modules qui se sont succédés tous les 4 mois sans interruption sur ce territoire au sein de la force de sécurité jusqu’en janvier 2005, sur plus de sept ans. C’est au cours du dernier mandat que le régiment a eu la tristesse de perdre en opération l’un des siens, pour la première fois depuis de nombreuses années : le Hussard radiographiste de 1ère classe Sébastien Fouquet, décédé le 11 septembre 2004 lors d’un accident de véhicule P4 sur la route entre Rastelica et Tarcin.

2e Régiment de Hussards Bosnie Patrouille en montagne 2e Régiment de Hussards Bosnie Observateur en furtif

Hongroise

Retour

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2008, tous droits réservés