Noblesse oblige, Chamborant autant

Ecoutez le refrain du chef de corps

Les Chamborant pleurent l'un des leurs

Mise à jour : 10 décembre 2018

Le Brigadier-chef Karim El Arabi du 2e Régiment de Hussards, décédé en opérations au Niger le 9 décembre 2018
Le Brigadier-chef Karim El Arabi

C'est avec une immense tristesse que l'Amicale des Chamborant apprend le décès en opérations extérieures, dans la nuit du dimanche 9 décembre, du Brigadier-chef Karim El Arabi des suites d'un accident de la circulation au Niger. Toutes nos condoléances à sa famille, ses camarades et à tout le régiment, touchés par cette tragédie.

Selon le Sirpa Terre, « tôt dans la nuit sur la base d'Aguelal au Niger, le brigadier-chef Karim El Arabi du 2e régiment de Hussards a été victime d'un accident de véhicule. Il n'était pas engagé dans une activité opérationnelle au moment des faits. Il est décédé des suites de ses blessures malgré une rapide prise en charge par les secours vers l'hôpital militaire américain d'Agadez. Une enquête est en cours sur les circonstances exactes de son décès. »

Au Mali depuis le 28 septembre comme équipier d'appui au recueil de l'information au sein du groupement de recherche multicapteurs (GRM), le brigadier-chef El Arabi a été victime d'un accident de la route dans la région d'Aguelal, au Niger. Il a été évacué en hélicoptère vers l'antenne médico-chirurgicale américaine d'Agadez où il est décédé à 3 h 43 heure de Paris.

Biographie (site Armée de Terre)

Né le 11 août 1989 à Villeneuve-D'Ascq (59), le brigadier-chef Karim EL ARABI a servi la France durant plus de huit années. Le 4 mai 2010, à l'âge de 20 ans, il s'engage au titre du 2e Régiment de hussards à Haguenau en tant qu'engagé volontaire de l'armée de Terre. Au terme de sa formation initiale et après ses premiers mois passés au régiment, il est élevé à la distinction de 1ère classe le 1er décembre 2010. Le 12 octobre 2014, il est engagé pour sa première opération extérieure, au Tchad durant laquelle il sert en qualité d'équipier. Le brigadier-chef Karim EL ARABI réalise un excellent travail et se distingue par ses grandes qualités militaires et humaines. Equipier d'appui au recueil de l'information dynamique et rigoureux, il est nommé brigadier le 1er novembre 2013. Se distinguant parmi ses pairs, il est nommé brigadier-chef le 1er janvier 2015. Le 15 octobre 2015, il est engagé en opération extérieure, en République centrafricaine où il se distingue à nouveau par ses belles qualités de soldat et l'ampleur de ses savoir-faire. Passionné par son métier, il cherche en permanence à parfaire ses compétences et à les partager au sein de son escadron.

Les médailles du BCH Al Arabi : Médaille d'outremer agrafe SAHEL, médaille de la Défense Nationale, échelon argent, agrafes ARME BLINDEE et OPERATIONS EXTERIEURES, Médaille de la Protection du Territoire National agrafe SENTINELLE

Son sens de l'engagement le conduit à partir ensuite en mission au Mali, le 2 juin 2017, dans le cadre de l'opération BARKHANE. Ses compétences militaires et techniques lui valent alors d'être félicité sur le théâtre. Le 2 août 2016, c'est sur le territoire national qu'il est engagé en prenant part à l'opération SENTINELLE, contribuant ainsi directement à la protection de nos concitoyens.

En 2018, il est projeté à deux reprises au Mali. Il y était depuis le 28 septembre comme équipier d'appui au recueil de l'information au sein du groupement de recherche multi capteurs (GRM).

Le 9 décembre, vers 00h45 heure de Paris, dans le cadre de l'opération BARKHANE, le brigadier-chef Karim El Arabi a été victime d'un accident de la route dans la région d'Aguelal au Niger. Il a été évacué en hélicoptère vers l'antenne médico-chirurgicale américaine d'Agadez où il est décédé à 3h43 heure de Paris.

Le brigadier-chef Karim EL ARABI est titulaire de la médaille d'outre-mer avec agrafes « Sahel », de la médaille de la défense nationale échelon argent, agrafe arme blindé cavalerie et mission d'opérations extérieures et de la médaille de la protection militaire du territoire avec agrafe « Sentinelle ».

Agé de 29 ans, célibataire, le brigadier-chef Karim EL ARABI est décédé en opération extérieure.

Un fanion de Sidi-Brahim pour la Salle d'Honneur

Mise à jour : 10 décembre 2018

Le chef d'Escadrons (R) Massoni, notre officier Traditions, toujours à l'affût a repéré en août en vente un fanion du 2e escadron période 1940-1942 ou peut-être 1944-1945 (on remarque un insigne du 2e RH, du premier modèle) lequel était proposé à la vente (600 ?) ...il a dans un premier temps contacté le vendeur à tout hasard car il faut le récupérer sur zone (Chagnon ?). Ce fanion constitue un intéressant témoignage de la période la la guerre ou de l'immédiat après-guerre.

Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente - détail hampe Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente - broderie insigne Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente - envers - batailles Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente - attache haute Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente - attache hbasse

Image mortuaire du Brigadier Léon Delcourt du 2e Régiment de Hussards, tué lors d'une reconnaissance près de Blois en 1871

Il a finalement acheté ce fanion du 2e escadron (NDW : en septembre) sur lequel la représentation de l'insigne porté par l'Armée d'Armistice (1940-1942) et à la Libération de 1944 à 1946, donne un cadre relativement précis entre 1940 à 1946.

Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente - détail pointe Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente - détail envers Fanion du 2e Régiment de Hussards, Escadron de Sidi-Brahim en vente - photo avers suite achat

Il a par ailleurs trouvé, dans un autre domaine, un petit document émouvant (image mortuaire - ci-contre) d'un Chamborant, le Brigadier Léon Delcourt (originaire de Valenciennes si l'on en croit l'origine du photographe éditant l'image mortuaire), mort en janvier 1871 lors d'une reconnaissance près de Blois - il est enterré dans le cimetière de Celettes, proche de Cheverny (Une gouache de M. Marmande exposée au régiment décrit l'épisode dans lequel il trouva la mort).

Autres trouvailles du Chef d'Escadrons (R) Massoni

Mise à jour : 10 décembre 2018

[...],

Un ami m'a transmis (NDW : en juin 2018) en copie 4 gouaches réalisées par un de ses lointains parents, le capitaine de frégate Henri, Charles, François Bain de la Coquerie.

Hussards de Chamborant secourant une infirmière ! - Capitaine de Frégate Bain de la Coquerie Hussard de Chamborant à la femme nue - Capitaine de Frégate Bain de la Coquerie Hussards de Chamborant sfourreau en l'air ! - Capitaine de Frégate Bain de la Coquerie Hussard de Chamborant contre Dragon autrichien - Capitaine de Frégate Bain de la Coquerie

Le Capitaine de Frégate Henri, Charles, François Bain de la Coquerie
Le Capitaine de Frégate Bain de la Coquerie

Le Capitaine de Frégate Henri, Charles, François Bain de la Coquerie - Nécrologie

On trouve sur ce site [Ecole Navale Traditions] des informations sur sa carrière d'officier de marine, mais aussi de caricaturiste :

Il est intéressant de penser que notre officier de marine, en dessinant des hussards, a immédiatement pensé aux hussards de Chamborant ... (NDW : Normal ! C'est LA référence en terme de hussards !)

Historiquement, le 2e Hussards n'a pas été embarqué pour participer à la prise de Malte et à l'expédition en Egypte...

[...],

CES (R) Gérard-A. MASSONI

Trouvailles du Chef d'Escadrons (R) Massoni

Mise à jour : 10 décembre 2018

Begnini : Chamborant s'emparant d'un cheval autrichien
Chamborant s'emparant d'un cheval autrichien

Begnini : Officier de Chamborant en redingote
Begnini : Officier de Chamborant en redingote

[...],

J'ai rentré suite à une vente publique (NDW : en mai 2018) 2 gouaches originales de Benigni concernant le 2e Hussards : très bonne fraîcheur des couleurs, encadrement très correct (40.5 X 48)

[...],

CES (R) Gérard-A. MASSONI

Avis de recherche !

Mise à jour : 10 décembre 2018

2e Régiment de Hussards à Orléans juillet 1958, photo de groupe du Chamborant Jean Béal
2e Régiment de Hussards à Orléans juillet 1958 - Hussard Jean Béal

Un officier en retraite (Commissaire colonel) nous a transmis une photo d'un de ses voisins appelé à Chamborant à la fin des années 50, espérant retrouver les noms de ses chefs et de ses camarades.

Une première réponse a été faite disant que le Régiment ne disposait pas hélas d'archives permettant d'associer noms et photos de groupe (sans compter que s'il fallait recenser nominativement tous les contingents et photos de groupe cela demanderait un travail d'archives considérable ! [impossible])

2e Régiment de Hussards à Orléans juillet 1958, Chamborant Jean Béal
Hussard Jean Béal

Même si les jeunes gens ayant effectué leur service en 1958 (ou leurs proches) ne seront pas forcément très nombreux à consulter ce site, la photo et l'appel à témoins reste la meilleure et la seule solution pour retrouver les "copains [et chefs] d'avant". Jean Béal était au peloton Desvignes et était [radio]phoniste. Il figure sur la photo de groupe en bas à droite au deuxième rang (celui qui lève [bien] la tête) ... (Vous pouvez télécharger la photo en haute définition ici pour regarder en détail les visages).

L'appel est donc lançé, nous publierons également la photo sur le site qui porte justement le nom en question ... Ecrire au webmaster en cas de "trouvaille".

hongroise 2RH

Copyright "Amicale des anciens de Chamborant Houzards" 2011, tous droits réservés

Ce site est dédié au Général Dumouchel de Prémare, Chef de Corps de 1981 à 1983 et Président de notre Amicale de 1993 à 2005

/